Le Konpa, à 62 ans, ne sait toujours pas marcher sur ses 2 jambes!


  

Le 26 juillet 2017 sonne les 62 ans du Konpa, notre musique de bal !
Musique de référence pour le zouk et pour la kizomba, plus âgée que la salsa, le Konpa, pourtant, est loin de
connaître leur notoriété et peine à s'affirmer dans la catégorie des musiques dites dansantes.
Nemours Jean-Baptiste, en créant le rythme du Konpa, était animé par un fort désir de faire danser les gens; jusqu'à
faire dépendre le succès de sa trouvaille de sa capacité à "mettre des fourmis dans les jambes". On peut affirmer
qu'il a, de ce point de vue, tenu le pari! Rares sont ceux qui n'ont pas envie de bouger en écoutant un bon Konpa
"kap mache"!
Or, pour quelque raison que ce soit, nous n'avons jamais réellement accordé une place de choix à la danse Konpa.
Au lieu de montrer au reste du monde comment danser notre rythme, nous l'avons (la danse) plutôt laissée dans
l'obscurité la plus noire. Au lieu de la partager, nous l'avons gardée dans notre seule communauté, un peu comme
s'il s'agissait d'un linge sale qu'on ne lave qu'en famille.
N'est-ce pas là où le bât blesse?
Quand on fait un tour d'horizon, on réalise très vite que, précisément, dans la catégorie "musique dansante" dans
laquelle se range le Konpa, les rythmes qui se sont le plus répandus et ont envahi le monde sont, justement,
ceux qui se sont dotés d'une identité dansante forte, avec une quête artistique et technique plus ou moins
poussée. C'est le cas de la salsa, du tango, de la samba, mais aussi, plus récemment encore, de la bachata et de la
kizomba.
Malheureusement, du haut de ses 62 ans, le Konpa n'a jamais eu la démarche de faire une place à la danse. Dans les
concerts et les clips vidéo de Konpa, le constat est sans appel, la danse Konpa est aux abonnés absents.
C’est un déficit et un handicap majeur à combler. Et c’est un des combats de l'association Ayitidans.
La musique Konpa a, certes, eu ses heures de gloire, mais dans son histoire, on ne peut témoigner d'un réel succès
international, à la dimension des musiques dansantes citées ci-dessus. Rendons-nous compte, qu'à ce jour, encore,
Tabou Combo, le groupe phare du Konpa, qui s’apprête à fêter ses 50 ans, se voit obligé de référencer sa musique
sur les sites de vente en ligne, à la lumière du zouk. Ceci en dit long!
Diagnostic: Au sein d'Ayitidans, nous pensons que le mal dont souffre la culture Konpa s'appelle "carence de la
danse Konpa". Nous pouvons, en ce sens, nous figurer la culture Konpa comme un biped qui marche sur une seule
jambe, pour qui il serait difficile d'aller loin et d'évoluer vite. Dans son évolution, le Konpa s'est jusque-là, privé de
la "jambe" danse pour ne fonctionner qu'avec celle de la musique.
Symptôme: Il boîte.
Prescription: Développons la danse Konpa pour rendre ses 2 jambes au Konpa: la musique et la danse. Il en
découlera, pour notre musique de bal, une démarche plus assurée, une meilleure foulée et des enjambées plus
grandes. Dès lors, un boulevard s'ouvrirait devant elle.
Un boulevard qui ferait énormément de bien à nos musiciens Konpa, nos professionnels de la danse (troupes et
écoles de danse) du pays et de la diaspora, nos exportations, notre économie et par-dessus tout, notre fierté de
peuple.
Comme le dit si bien cette chanson de Tabou Combo en hommage à Nemours Jean-Baptiste, « le Konpa, a la yon
bel eritaj sa a »! Prenons-en bien soin en le développant et en l’amenant à profiter de ses 2 jambes.
C’est l’appel que, nous, Ayitidans, nous lançons à tous les musiciens de Konpa, les managers de groupes Konpa,
les promoteurs de bals et de festivals, les producteurs de clips vidéos, les écoles et troupes de danse…
Ensemble, débattons sur le sujet et agissons pour faire, au Konpa, la place qu'il mérite sur le marché international!
AYITIDANS

 

Envoyer cette page

 

REGARDEZ LES NOUVELLES D´HAITI
SUR TELE SUPERSTAR

Click here

1 | 2 | 3 | ...>