Lutte contre la corruption dans les Nippes


  

Port-au-Prince, le mardi 28 vembre 2017.- En présence du maire de la commune de Petit-Trou de Nippes également président de l’Association des maires des Nippes (Amanippes), M. Wilnor PIERRE, du député de Miragoane, M. Yvon GESTE, le directeur général de l’ULCC, le Major David BASILE, a officiellement ouvert, dans la ville de Miragoane, au cours de la soirée du lundi 27 novembre, les travaux des deux journées de séminaire de formation et d’informations sur la lutte contre la corruption au bénéfice des maires des Nippes.
A l’occasion du lancement de ce symposium dans les Nippes qui s’inscrit dans le cadre d’un véritable périple pédagogique à travers la République, le directeur général de l’ULCC a tenu à recontextualiser cette initiative en faveur de la lutte contre la corruption, notamment dans les communes, qui, selon ses propos, est « un enjeu de gouvernance locale qui est au cœur des questions d’éthique, de service public et de développement ».
À travers ce séminaire, l’ULCC vise à encourager les maires de ce département à circonscrire leurs actions dans le canevas du renforcement de la gouvernance locale, de la rationalisation, de l’assainissement des ressources matérielles locales, de la dynamisation et de l’efficacité des ressources humaines de leurs administrations municipales respectives.
Cette série de séminaires, conçue et exécutée autour du thème central « Vers l’implication des élus locaux dans la lutte contre la corruption », comprend deux objectifs majeurs : « d’une part, l’impératif de prévention d’un phénomène social hautement nocif, contraire à l’intérêt collectif du fait qu’elle prive les mairies des ressources nécessaires au développement des communes et à l’exercice de leurs fonctions de base en termes de production de services à la population, et de l’autre, le souci de renforcement des capacités structurelles de ces administrations potentiellement susceptibles d’être confrontées aux défis posés par les pratiques de corruption.»
À cette effet, le Major David Basile a rappelé aux maires des Nippes l’obligation qui est la leur, en tant que responsables de leurs administrations, de lutter contre la corruption, de promouvoir les normes éthiques de bonne gouvernance et de bonne gestion administrative axée sur l’efficacité et l’efficience, les seules garantes de la de la reddition de comptes finale à leurs administrés. « Une commune dynamique, efficiente et responsable, fait la fierté des administrés, souligne le Major Basile, provoque la confiance dans les institutions, encourage une très grande participation, autour d’une vision ambitieuse et stratégique partagée. »
Le directeur général de l’ULCC a en outre insisté sur l’obligation légale faite aux maires de s’acquitter de leur déclaration de patrimoine, comme le prescrivent les dispositions de la loi du 12 février 2008 en la matière : « Je vous encourage à vous en acquitter sans délai dans votre propre intérêt et pour l’estime de vos mandants, comme je le ferai pour toutes les autres catégories politiques et administratives désignées par cette loi. Des structures d’encadrement à l’effet d’aider ceux qui le souhaitent dans l’accomplissement de ce devoir légal existent à travers la FENAMH (Fédération nationale des maires d’Haïti) et l’ULCC, qui est également disposée à travailler sur cette question avec les associations départementales. »
Prenant également la parole, le maire de Petit-Trou de Nippes ainsi que le député de la circonscription de Miragoane ont chacun, en ce qui le concerne, salué ce séminaire dont l’objectif, selon eux, est de combattre la corruption sous toutes ses formes et manifestations. Avec ce symposium, espère le président de l’Amanippes, les maires de la région acquerront de nouveaux outils de savoir et des normes d’éthique qui leur permettront de combattre la corruption dans leurs communes.

 

Envoyer cette page

 

REGARDEZ LES NOUVELLES D´HAITI
SUR TELE SUPERSTAR

Click here

1 | 2 | 3 | ...>