L’ULCC déterminée à aller de l’avant dans la lutte contre la corruption


  

Port-au-Prince, le vendredi 1er décembre 2017.- Les 28 et 29 novembre s’est tenue dans la ville de Miragoane la 3e sortie du séminaire de formation et d’informations exécutée au profit des maires du département des Nippes, autour du thème « Vers l’implication des élus locaux dans la lutte contre la corruption ».
Au cours de ces deux journées de symposium, différents thèmes ont été abordés. La première a porté sur la déclaration de patrimoine, prescrit légal selon les dispositions de la loi du 12 février 2008, qui constitue, selon les propos du directeur général de l’ULCC, le Major David Basile, le premier acte de transparence d’un élu auquel il invite les maires des Nippes à se souscrire. Cette intervention a été suivie d’un atelier de travail autour du formulaire de déclaration de patrimoine proprement dit, notamment la façon de le remplir. Aux fins de faciliter cet exercice, il a souligné le fait que l’ULCC a déjà organisé une formation au profit de deux cadres de la Fédération nationale des maires d’Haïti (FENAMH) à l’effet d’encadrer les maires qui le souhaitent. La deuxième intervention a abordé les questions liées au cadre légal et réglementaire des collectivités territoriales aussi bien que les modalités d’exécution du budget local. Les deux intervenants de la 2e journée ont passé en revue la loi du 12 mars 2014 dans ses deux aspects préventif et répressif, ce qui a mis fin à la 3e session.
Prenant la parole à la cérémonie de clôture au nom du directeur général de l’ULCC, son directeur de cabinet, le Major François-Marie Sandry Charles-Pierre, a tenu à remercier tous les acteurs impliqués notamment la Primature, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, la FENAMH, l’AMANIPPES ayant chacun dans un domaine particulier contribué à l’exécution de cette 3e sortie des séminaires d’information et d’informations, qui, rappelle-t-il, ont été conçus au bénéfice des élus locaux des collectivités territoriales. Il a insisté sur des fondamentaux d’ordre moral qui doivent guider les maires dans l’exercice de leurs responsabilités : « Vous êtes ceux qui, dans vos domaines de compétences, sont en situation de changer les choses ou de les faire changer, dans le bon sens, pour la confiance, le respect, l’estime, le prestige, l’honneur. Nous sommes tous des gens d’honneur. Soyez des modèles de vertu dans vos communautés respectives, et dites-vous bien, que tout ce que vous ferez de bien dans vos communes, sera au bénéfice de la réalisation de l’intérêt général. »
Le président de l’AMANIPPES, M. Wilnor PIERRE, maire de Petit-Trou de Nippes, qui prenait la parole au nom de ses collègues, a convié ces derniers à travailler en vue de l’atteinte d’un objectif commun : l’éradication de la corruption dans les communes. Quant au représentant du ministre de l’Intérieur, M. Antonelly François, il a invité « tous les maires ici présents à intérioriser le maximum d’éléments possible dispensés au cours de ce séminaire, de les dupliquer et les opérationnaliser dans leur propre administration, ce, au bénéfice de leurs mandants et pour une plus grande disponibilité des services de base à la population, sans parti pris, ni compromission. »
A la fin de la 2e journée, les maires des Nippes, comme leurs pairs de l’Ouest et de l’Artibonite, ont signé un acte éthique en faveur de la lutte contre la corruption. Ce document, conçu par l’ULCC, est un engagement personnel pour la lutte contre la corruption et un parti pris pour la moralisation de la vie et l’action publiques. A travers cet acte, rédigé en 11 résolutions, les maires des Nippes ont pris différentes résolutions consistant, entre autres, à prévenir et à réprimer la corruption dans leurs administrations locales, à rationaliser la gestion des ressources publiques locales et à rétablir la confiance de leurs communautés dans leurs administrations respectives.

 

Envoyer cette page

 

REGARDEZ LES NOUVELLES D´HAITI
SUR TELE SUPERSTAR

Click here

1 | 2 | 3 | ...>