Favorisons la capacité de résilience des populations face aux catastrophes naturelles


  

"Il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour atténuer les conséquences des fléaux naturels pour les populations touchées", a déclaré Michèle Rivasi, co-présidente de l’Assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP-UE
La 34e session de l’Assemblée parlementaire paritaire (APP) réunissant les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l’Union européenne (UE) a été officiellement ouverte ce lundi à Port-au-Prince, par le Président de Haïti, Jovenel Moïse, accompagné de Youri Latortue, président de l’Assemblée nationale de la République d’Haïti. Les co-présidents ont salué les autorités haïtiennes pour leur accueil en dépit des terribles épreuves traversées.
Au cours de la cérémonie, Ibrahim Rassin Bundu (Sierra Leone), le co-président de l’APP pour les pays ACP a souligné combien « l’Assemblée et ses membres ont été une force positive dans la quête pour un développement durable et l’éradication de la pauvreté ». Il a rappelé l’importance de la dimension parlementaire du partenariat ACP-UE pour « donner une nature démocratique à la coopération ». « L’accord post-Cotonou doit dès lors continuer à comprendre une forte dimension parlementaire », a-t-il ajouté.
Répondre aux défis posés par les catastrophes naturelles
Michele Rivasi, co-présidente faisant fonction de l’APP pour l’Union européenne, a souligné la multiplication sur la dernière décennie « d’évènements catastrophiques pouvant réduire à néant des années de développement et d’investissements ». Elle a souhaité que les capacités de résilience des populations soient favorisées. « Sécurité, réduction de la pauvreté et prospérité dépendent de l’intégration des stratégies d’adaptation au changement climatique dans tous les secteurs », a-t-elle ajouté. Ce sujet d’urgence sera discutée lundi et conclu par une résolution mercredi.
Valoriser les ressources minérales pour un développement durable
L’Assemblée débattra aussi mardi du lien entre propriété, exploitation, valorisation des ressources minérales ACP, et du développement durable. Ces vastes ressources peuvent être facteur de transformation des sociétés si les communautés locales y trouvent leur compte, a évoqué la co-présidente ACP-EU.
Autres sujets clés de la 34eme session
Lors de cette session, il sera aussi question de la condition dramatique des migrants en Libye. Un débat et une résolution d’urgence porteront aussi sur les risques de dégradation de la situation intérieure en Mauritanie. Les parties souhaitent aussi fermement adresser la question de l’esclavagisme.
Le soutien à la transition pacifique au Zimbabwe après 37 ans de pouvoir de Robert Mugabe et les inquiétudes des pays ACP face aux tensions institutionnelles en Catalogne seront débattues mardi après-midi.
Les députés devraient discuter de la question du tourisme durable comme vecteur de développement avec Isabelle Durant, Secrétaire-générale adjointe de la CNUCED (mardi après-midi).
En outre, l'Assemblée débattra et votera trois résolutions le mercredi 20 décembre sur:
• Les défis concernant le lien sécurité-développement dans les politiques ACP et UE (débat mardi après-midi, co-rapporteurs: Mohammed Goumaneh (Djibouti) et Enrique Guerrero Salom (ES));
• l’amélioration de l’accès aux systèmes de santé de base, notamment dans la lutte contre les maladies infectieuses (débat mercredi matin, co-rapporteurs : Mfanawemakhosi Dlamini (Swaziland) et Ana Zaborska (PL)); et
• l’économie bleue: opportunités et défis pour les États ACP (débat mardi matin, co-rapporteurs: Oumouri Mmadi Hassani (Comores) et Thierry Cornillet (FR)).
À savoir
L'Assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP-UE rassemble 78 députés européens et ceux de 78 pays de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) qui ont signé l'accord de Cotonou, à la base du travail de coopération et de développement ACP-UE.

 

Envoyer cette page

 

REGARDEZ LES NOUVELLES D´HAITI
SUR TELE SUPERSTAR

Click here

1 | 2 | 3 | ...>