Jovenel Moïse annonce la visite du Pape François en Haïti


  

Le président de la République, Jovenel Moïse, est revenu en Haïti ce dimanche après un séjour en Italie où il s’est entretenu avec le Pape François au Vatican. Le chef de l’Etat a fait un bilan de son voyage au cours d’un point de presse au salon diplomatique de l’aéroport international Toussaint Louverture. Selon le locataire du palais national, sa rencontre avec le Pape a été l’une des plus grandes rencontres qu’il a faites depuis son investiture le 7 février 2017. « Il faut savoir ce que cela veut dire d’aller rencontrer le pape. Ce n’est pas un personnage ordinaire comme nous tous. Cependant, j’ai découvert que le Pape François connaît toutes les misères et douleurs que vit le monde », a-t-il fait savoir.
Jovenel Moïse indique avoir abordé plusieurs sujets avec le Saint Père, notamment sa visite en Haïti. « La dernière visite d’un Pape en Haïti remonte à Mars 1983. J’ai demandé à ce qu’Haiti puisse recevoir la grande visite du Pape François. On a travaillé sur la date mais on n’a pas encore eu d’accord. Les autorités de l’église catholique en Haïti auront des pourparlers avec les autorités du Vatican afin de nous annoncer la date incessamment. Ce qui nous permettra de nous préparer en conséquence », a-t-il détaillé, rappelant que l’Etat du Vatican était l’un des premiers à reconnaître l’indépendance d’Haiti en 1824.
Avec le chef de l’église catholique, Jovenel Moïse indique avoir également évoqué les problèmes de la jeunesse haïtienne. « Nous avons une population jeune. C’est une opportunité qu’il faut bien gérer afin qu’elle serve de levier au développement du pays. Nous avons mis l’accent sur l’intégration de la jeunesse, comment la moraliser et la mettre au service de la nation », fait-il savoir.
Après s’être entrenu avec le Pape François, Jovenel Moïse raconte avoir également rencontré son homologue italien, Sergio Mattarella, dans l’après-midi du vendredi 26 janvier. « C’était une grande rencontre. On avait parlé des relations bilatérales, notamment la nécessité de l’ouverture de l’ambassade d’Italie en Haïti après plus de 30 ans. J’ai dit au président italien que dans notre relation bilatérale, le plus important est une coopération technique tendant vers le développement », a-t-il dit, soulignant la nécessité de profiter de l’expertise des italiens notamment dans la construction des turbines hydroélectriques en Haïti. Avec son homologue italien, Jovenel Moïse a également abordé la question du tourisme. « Les plus grands tours opérateurs du monde sont en Italie. Avec le nouvel élan que nous donnons au tourisme en Haïti, nous allons avoir besoin de ces acteurs pour amener les touristes européens ici », explique-t-il. Les deux Président se sont mis d’accord sur la formation d’une commission mixte qui aura à travailler sur le développement du tourisme, de l’agriculture et de l’énergie.
Dans la soirée du vendredi, le chef de l’Etat a rencontré la communauté haïtienne vivant en Italie. Il dit avoir été étonné de voir comment les haïtiens s’informent de tout ce qui se réalise en Haïti. Le président n’a toutefois pas indiqué s’il a également rencontré le président du Conseil des ministres, Paolo Gentiloni Silveri, le directeur général du Programme alimentaire mondial (PAM) et le directeur général du Fonds de développement agricole (FIDA) comme c’était annoncé dans son agenda.

 

Envoyer cette page

 

REGARDEZ LES NOUVELLES D´HAITI
SUR TELE SUPERSTAR

Click here

1 | 2 | 3 | ...>